Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La patte de Marcel

Sujets relatifs à l'actualité footballistique

Real-PSG, deux capitales, une seule capitule...

 

Seize matchs au total seront disputés lors des huitièmes de finale de l'UEFA Champions league qui commencent ce mardi. Parmi eux, une confrontation à deux manches attire particulièrement les passionnés de foot, Real-PSG, qui se jouera le 14 février à Madrid et le 6 mars à Paris. Il y a près de 10 ans, le club de la capitale française jouait sa survie en Ligue 1, complètement métamorphosé depuis son rachat par un fonds qatari. Il était donc inimaginable de voir cette équipe constituer un éventuel danger face à d'autres considérées comme des institutions. Le Real de Madrid est, lui, resté ce club mythique, même si ce n'est qu'en 2014 qu'il faut noter le retour en grâce des merengues sur la scène européenne avec 3 C1 remportées en 4 éditions ! 

Le Real de Madrid a proposé, en cette première partie de saison, des prestations indignes d'une équipe de sa dimension. Au niveau national, la messe est dite, le Barça est bien parti pour remporter une 25ème Liga avec 17 points d'avance sur son éternel rival et l'élimination en quart de finale de coupe du roi face à la modeste équipe de Leganés n'a pas arrangé les choses. Inutile donc de rappeler que les hommes de Zinédine Zidane sont face à un dernier défi, celui de devenir champions d'Europe pour la 13ème fois et surtout pour la 3ème fois de suite, ce qui serait une première dans l'histoire de la coupe aux grandes oreilles.

En matches de classement, le Real de Madrid a terminé 2ème d'une poule H composée des anglais de Tottenham, des allemands de Dortmund et des chypriotes de l'APOEL Nicosie. 13 points sur 18 possibles ont été pris, soit un peu plus que les 12 points engrangés la saison précédente, période durant laquelle le Real termine également 2ème du groupe F, ce qui ne lui a pas empêché d'être sacré champion. Pas de quoi donc s'inquiéter à ce niveau, surtout que la star Cristiano Ronaldo est meilleur buteur de la compétition avec 9 réalisations, à 3 longueurs d'Harry Kane (Tottenham), Wissam Ben Yedder (FC Séville), Roberto Firmino (Liverpool), Edinson Cavani et Neymar (PSG). Des prestations loin de celles réalisées jusqu'ici en Liga où l'attaquant portugais n'est que 6ème ex æquo avec 11 buts, loin derrière Lionel Messi (20 buts). Tout porterait à croire que le Real est à l'image de sa vedette cette saison : décevant sur la scène espagnole mais brillant sur celle européenne. L'effectif madrilène a, mine de rien, perdu plusieurs cadres qui pouvaient dépanner rien qu'en entrant en jeu : Alvaro Morata parti à Chelsea, James Rodriguez qui s'est envolé au Bayern de Munich et Pepe qui a tenté l'aventure turque au Besiktas d'Istanbul.

L'adversaire du double champion d'Europe en titre, quant à lui, connaît une trajectoire bien opposée. Le PSG est sereinement leader de Ligue 1, à 12 points de Monaco, jouera la finale de la coupe de la Ligue contre...Monaco et un quart de finale de coupe de France contre Marseille. Mais on le sait, bien que plusieurs lettres s'y retrouvent, Liga et Ligue 1 sont deux championnats totalement différents de par leur niveau. En Europe, le PSG a décidé de soigner la plaie de la fameuse remontada subie l'an dernier au Camp Nou, en injectant près de 500 millions d'euros pour faire venir Neymar, bourreau d'un soir de 8 mars 2017 et Kylian Mbappe, entre autres. Cette saison, les choses semblent bien évoluer. Le PSG a terminé premier d'une poule B en battant notamment le Bayern de Munich à domicile (3-0).

Mais s'il n'y prend garde, le PSG pourrait, à nouveau, tomber dans le piège d'un club espagnol, la faute sans doute à une facilité bien trop mise en exergue lors de ses matchs de championnat. La faute à un milieu de terrain qui constitue le cœur du projet de jeu de cette formation et qui détient rarement une alternative lorsqu'il est secoué. La faute à un faible état d'esprit dans ce genre de rendez-vous qui semble toujours d'actualité. Il serait bien trop prétentieux de placer les rouges et bleus favoris de ces rencontres quand on sait que la Ligue des champions est une compétition bien à part. 

Les compos probables

Real Madrid : Navas - Marcelo, Ramos, Varane, Hakimi - Kroos, Casemiro, Modric - Ronaldo, Benzema, Bale

PSG : Areola - Kurzawa, Silva, Marquinhos, Alves - Rabiot, Lo Celso, Verratti - Neymar, Cavani, Mbappe.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article