Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La patte de Marcel

La patte de Marcel

Sujets relatifs à l'actualité footballistique

Liverpool-Manchester United : Reds with shame !*

La "montagne" Liverpool-Manchester United a finalement accouché d'une souris. C'est le moins que l'on puisse dire dans ce choc, autrement appelé le derby de l'Angleterre, qui s'est finalement conclu par un triste 0-0. A part quelques occasions grattées ça et là, il n'y a pas eu grand chose à "se mettre sous la dent"...

A l'occasion de la 8ème journée de Premier League, les yeux étaient rivés à Anfield, le stade mythique de Liverpool où les Reds accueillaient leurs rivaux mancuniens de United à l'occasion du 168ème derby d'Angleterre. Plusieurs aspects laissaient à croire que l'on assisterait à un match de feu, avec, d'abord( et c'est bon de le rappeler) le côté médiatique de cette opposition (qui est la plus suivie devant même le clasico espagnol, SVP !), des statistiques en faveur des Red Devils avant le coup d'envoi (67 victoires de Manchester United, 44 nuls et 56 victoires de Liverpool), des joueurs et Managers d'envergure et une course dans le Big four, au niveau du classement. Au final, on a noté un 45ème match nul entre ces deux formations et un bon point pris par les hommes de José Mourinho (avantage aux visiteurs).

Le Kop de Liverpool paré pour l'événement dans un Anfield new look...

 

Une première période à oublier...

Bizarrement, il était difficile d'imaginer une fin de match aussi décevante. D'emblée, les mancuniens abordaient mieux cette rencontre en pressant très haut leurs adversaires, en étalant une supériorité au niveau de l’entre-jeu et en remportant majoritairement les duels. Après 30 minutes, plus rien, hormis des tentatives de Paul Pogba, Zlatan Ibrahimovic et Marcus Rashford. Si Jurgen Klopp, le technicien allemand de Liverpool, a opéré des choix forts avec, notamment, la titularisation du gardien allemand de 23 ans, Loris Karius (qui a fait preuve de fébrilité tout de même) dans les cages en lieu et place du portier belge, Simon Mignolet, il n'en demeure pas moins que ses choix durant les 45 premières minutes ont laissé à désirer...

L'une des tentatives des mancuniens signée Ibrahimovic 

 

...Avant un (petit) sursaut d'orgueil en deuxième mi-temps

C'est vrai, en 90 minutes, on ne reprochera pas aux 22 acteurs d'avoir mis de l'intensité dans le jeu et le spectacle semblait même pointer le bout de son nez dans ce match jusqu'ici soporifique. Liverpool reviendra des vestiaires avec, visiblement, plus d'ambitions. Avec l'aide de Loris Karius, qui a malencontreusement relancé le ballon sur Pogba avant que ce dernier ne trouve illicitement Ibrahimovic, les occasions franches étaient tout de même à mettre au crédit des Reds. Il a fallu alors un David De Gea des grands soirs pour empêcher l'irréparable. Emre Can verra sa frappe à ras-de-terre spectaculairement repoussée par le gardien de but de la Roja, avant que le feu-follet Philippe Coutinho ne soit, à son tour, stoppé dans son élan par le N°1 mancunien suite à une frappe lumineuse pour une parade tout aussi lumineuse.

De Gea impérial face aux assauts des Reds !

 

Le dernier quart d'heure poussera les deux équipes à libérer plus d'espaces, mais aucune d'elle ne saura en profiter. Au classement, la situation reste également figée. Liverpool est toujours 4ème à 2 points du leader Manchester City tandis que de son côté, Manchester United reste 7ème à 5 points de son voisin...

Klopp et Mourinho se quittent dos-à-dos

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article