Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La patte de Marcel

La patte de Marcel

Sujets relatifs à l'actualité footballistique

Mercato 2016: Souviens-toi, l'été...actuel

Mercato 2016: Souviens-toi, l'été...actuel

La période des transferts s'achève le 31 août 2016. Si des dossiers sont encore en gestation durant ce mercato d'été, force est de constater qu'il y a eu des mouvements d'envergure, parfois incompréhensibles. Le point sur ces transferts...

10. Alvaro Morata (de la Juventus au Real Madrid)

L'international espagnol, en manque de temps de jeu au Real Madrid, quitte son club de cœur pour la « vieille dame », en juillet 2014. Drôle d'accord entre les deux parties puisque les turinois l'obtiennent pour 20 millions d'euros et un contrat de 5 ans, sous réserve d'une clause de rachat de 30 millions d'euros pour le Real Madrid, activable à la fin des saisons 2015-16 ou 2016-17. Deux fois champions d’Italie, Morata et la Juve éliminent même le Real Madrid, tenant du titre en Champions League, lors des demi-finale de l’édition 2015. En finale contre le FC Barcelone, Alvaro Morata égalise pour les Bianconeri mais ne peut empêcher la suprématie des catalans sur le toit de l’Europe (3-1). De retour à la maison blanche, il aura la lourde tâche de seconder Karim Benzema, sur la pointe de l’attaque madrilène. Retour à la case départ, puisque c’est ce même cas de figure qui l’avait poussé à quitter les Merengue

9. Kevin Gameiro (du FC Séville à l’Atlético de Madrid)

Le feuilleton de cet été côté Colchoneros aurait pu être lié au départ d’Antoine Griezmann. Mais la direction madrilène a vu double, non seulement en faisant rempiler le meilleur joueur du dernier Euro, mais aussi en s’attachant les services de Kevin Gameiro. L’ancien lorientais, qui a connu des saisons difficiles au PSG, a repris du poil de la bête avec le FC Séville. Avec 3 Europa League, 2 finales de la supercoupe d’Europe et 1 finale en coupe d’Espagne, Gameiro a inscrit 67 buts en 145 matches. Difficile d’espérer ou de faire mieux. Son ascension pourrait se poursuivre dans un club où il ne devrait pas avoir du mal à s’adapter et croire à un retour en équipe de France.

8. Hatem Ben Arfa (de l’OGC Nice au PSG)

HBA revient de loin ! Lyonnais de formation, il « ose » signer à l’OM en 2008. Il frappera dans l’œil des recruteurs de Newcastle où slaloms et buts de prestige seront au rendez-vous. C’est finalement Hull City qui l’enrôlera en 2014. Triste et décevant bilan du milieu offensif français qui n’aura disputé que 9 matches pour 0 but marqué. A Nice, sa première arrivée sera stoppée par la FIFA. En effet, la FFF n'homologue pas le contrat de Ben Arfa car ce dernier est suspecté d'avoir joué des matchs officiels avec deux clubs à la fois (Newcastle et Hull City). Or, le règlement de la FIFA interdit de jouer pour trois clubs différents lors d'une saison. Il faudra attendre le début de la saison 2015/2016 pour le voir s’engager chez les « aiglons ». Avec eux, il fera la meilleure saison de sa carrière en délivrant 7 passes décisives et en inscrivant 18 buts en 39 rencontres. Des clubs plus huppés se l’arrachent comme le FC Barcelone, mais c’est finalement le PSG qui le récupère.

7. Mario Götze (du Bayern de Munich au Borussia Dortmund)

A la différence de celui de Morata, le contrat de Mario Götze au Bayern de Munich ne contenait pas de clause d’un éventuel retour à la maison. Et pourtant… Comment qualifier le passage du meneur de jeu allemand chez les maîtres de la Bundesliga ? C’est en août 2013 que Götze signe au Bayern de Munich et fait perdre au Borussia Dortmund l’une des pièces-maîtresses de son trio magique avec Marco Reus et Robert Lewandowski (le polonais s’en ira également la saison suivante dans la même équipe). Titulaire indiscutable à ses débuts, Mario Götze, qui alignera les bonnes performances, finira par décevoir. Il n’entre plus dans les plans de Guardiola et reviendra à la maison au cours de cet été, après 115 matches joués et 36 réalisations. Seule note positive, les titres remportés avec les Roten

6. Manuel Agudo Duran dit Nolito (du Celta Vigo à Manchester City)

Courtisé par le FC Barcelone où il fut annoncé avec insistance pour palier le départ de Pedro depuis la saison dernière, à Chelsea, Nolito choisit finalement Manchester City cet été. Sa bonne saison avec le Celta Vigo lui a permis d’être dans la liste définitive des 23 espagnols retenus pour disputer l’Euro 2016. Il a inscrit 39 buts en 103 apparitions avec les Célticos.

5. Henrikh Mkhitaryan (du Borussia Dortmund à Manchester United)

L’Arménie n’a pas pris part à l’Euro 2016. Mais son meilleur joueur, en la personne d’Henrikh Mkhitaryan n’a pas trop senti le temps passé durant cette période. Après plusieurs rumeurs et quelques retournements de situation, le milieu offensif finira par rejoindre Manchester United. Le Borussia Dortmund a perdu, une nouvelle fois, un joueur de taille, arrivé du côté d’Iduna Park en 2013 en provenance du Chakhtar Donetsk. Il a inscrit 41 buts en 140 rencontres officielles.

4. José Mourinho (libre, Manchester United)

Adulé par les fans de Chelsea malgré ses dernières prestations (décevantes), José Mourinho s’est engagé avec les Red Devils. Objectif, ramener Manchester United dans le « big four » de la Premier League et par conséquent revenir le plus rapidement possible en Ligue des champions. On a hâte de voir l’accueil du « special one » à Stamford Bridge…

3. Daniel Alves (du FC Barcelone à la Juventus de Turin)

Les turinois n’y vont pas avec le dos de la cuillère dans ce mercato estival. Première des arrivées, l’international brésilien Daniel Alves. On en oubliait même que le latéral droit avait joué dans un autre club en Espagne à part le Barça (oui, au FC Séville) tellement il était devenu l’un des joueurs les plus incontournables de la meilleure équipe de ces 10 dernières années. Après 391 matches, 21 buts marqués, 97 passes décisives et des titres à tous les niveaux avec les Bleugranas, l’un des meilleurs latéraux droits au monde, sera en concurrence avec un certain Stephan Lichtseiner.

2. Zlatan Ibrahimovic (du PSG à Manchester United)

Le PSG surprend son monde, en faisant signer Zlatan Ibrahimovic, l’un des meilleurs attaquants de la planète, en 2012. Avec lui, outre le côté marketing plus que rentable, celui sportif ne se limitera qu’à la section nationale. « Ibra » remporte 4 L1, 2 coupes de France, 3 coupes de la ligue et 3 trophées des champions. En C1, où il a souvent été attendu au tournant, c’est de tristes quarts de finale qui le suivront. Libre de tout contrat, il rejoint les Red Devils où il y retrouve José Mourinho, comme à l’Inter.

1. Gonzalo Higuain (de Naples à la Juventus de Turin)

Oui, les performances de Gonzalo Higuain ne pouvaient pas rester inaperçues. Oui, et sans manquer de respect à Naples, il était difficile d’imaginer que l’ancien madrilène reste dans ce club. Mais de là à dépenser 90 millions d’euros pour sa venue, personne ne l’avait vu venir. Higuain devient ainsi le joueur le plus cher de l’histoire de la Série A et devra d'ores et déjà forger davantage son mental, puisque le public de San Paolo ne lui pardonnera pas cet acte qualifié de trahison, à l’instar d’un certain Luis Figo, passé du FC Barcelone au Real Madrid.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jérôme Vigneron 30/08/2016 08:27

Bonjour,
On ne s’attendait pas à ce que la Juventus dépense autant pour Gonzalo Higuaín. J’espère qu’il sera toujours aussi performant sur le terrain avec sa nouvelle équipe.

La patte de Marcel 28/09/2016 13:02

Bonjour,

Il lui sera difficile de faire mieux qu'à Naples. Toutefois, je crois que niveau européen, ce sera sa dernière chance. Il est le "Zlatan argentin" de ce genre de compétitions. Un peu de déception au final...